Le tout premier outil me permettant d’acheter tout ce que je lis dans la presse où je veux, quand je veux!

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

www.architendances.fr/e-shops

www.architendances.fr/e-shops

Mon shopping en toute liberté

« Le tout premier outil me permettant d’acheter tout ce que je lis dans la presse où je veux, quand je veux »

Magazines, webzines, réseaux sociaux… Les tendances du moment pour la maison et son équipement, le jardin et son aménagement, la décoration, le bricolage, le diy sont présentes et visibles partout. Mais comment permettre au consommateur de se les procurer, de les acheter toujours plus vite et facilement ? A cette petite question pleine d’intérêts, e-shops apporte une grande réponse pleine de bon sens…

e-shops, un lien digital unique en son genre

Pratique, simple et efficace, e-shops est le 1er outil permettant de relier les consommateurs, les magazines et les marques via le digital. Mais avant de vous en expliquer le fonctionnement, il est essentiel de vous montrer pourquoi Archi’tendances.fr a toute légitimité à proposer e-shops.

La légitimité du service

Agir comme un prestataire entre les marques, les journalistes et les consommateurs, un éditeur le fait déjà. C’est vrai, mais ce dernier est fatalement limité à ses magazines (Biba, Elle, Vogue…) et à ses marques… Or, comme Archi’tendances.fr est le point de rendez-vous de toutes les tendances de la maison et du jardin sur le net, notre positionnement est clair et notre légitimité évidente : être l’interface entre TOUTES les marques et TOUS les magazines, en facilitant l’acte d’achat des consommateurs, sans exclusivité ni parti pris. A présent, il est grand temps de tout vous dire sur e-shops, véritable clef d’entrée pour un shopping en liberté.

e-shops, une réponse évidente à une très forte attente

e-shops répond à une attente viscérale du consommateur : obtenir la bonne information dans l’instant et au bon endroit. « Comment puis-je me procurer le produit que je viens de découvrir dans ce magazine, ce réseau social, cette webzine ? ». Avec e-shops, le consommateur n’a même plus à se poser la question… En effet, via son Smartphone ou sa tablette, le consommateur hyper connecté, même en mode nomade, a juste à prendre une photo et à la télécharger sur la page www.architendances.fr/e-shops en libre d’accès. Sans application, ni achat publicitaire masqué, l’internaute obtient une liste de boutiques en ligne où il peut acheter le produit instantanément.

Vive la e.liberté !

Pour le consommateur, e-shops offre un sentiment de liberté bel et bien réel. Il choisit son produit, quand il le souhaite et où il veut. Qui dit mieux ? Ensuite, grâce à e-shops, il est orienté vers une liste de e.boutiques et, là encore, il a le choix d’aller vers celle qui lui convient le mieux. C’est la définition même du free shopping.

Les consommateurs vont adhérer

A l’évidence, e-shops va séduire les consommateurs, tant ses qualités et son utilité sautent aux yeux. Tout d’abord, e-shops s’appuie sur l’un des réflexes les plus courants des détenteurs de Smartphones : prendre une photo avec. C’est donc l’outil idéal, pratique et rapide pour se constituer une bibliothèque d’idées et des points d’intérêt. Ensuite, e-shops cumule deux atouts cruciaux : c’est facile d’accès, sans application spécifique à télécharger, et c’est gratuit, sans obligation d’engagement ou d’échange d’adresses. Expression même de la liberté – dès que la photo est reconnue, on donne le choix dans la liste des e.boutiques obtenues – le consommateur garde toujours son libre-arbitre. Et puis e-shops n’engendre aucune frustration puisque l’on répond à toutes les recherches. Quant aux inconvénients pour le consommateur, www.architendances.fr les cherche encore.

Contact presse : Catherine AMSTERDAM - ca@amsterdamcommunication.fr - Tél. 02 43 94 01 71

wwww.architendances.fr : Une vitrine plurielle des tendances mode & déco dans les univers de la maison et son jardin.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »